Donald Trump

Relisez vos Tweets, Monsieur Trump !

Dès l’année dernière, Twitter est l’endroit préféré du Président des États Unis, Donald Trump, pour monter au créneau. Et bien que nous ne soyons pas en position de critiquer ni de louer sa politique ici à La Route des Langues, nous nous demandons si Trump n’aurait pas dû lire attentivement notre dernier article sur les fautes d’orthographe les plus courantes en anglais. Le Président et son gouvernement ont en effet développé une solide réputation de négligences grammaticales et orthographiques. Et avec 40,8 millions abonnés, elles ne passent pas inaperçues…

 

1) « Unpresidented »

twitter trumpPeut-être trop occupé en tant que président pour consulter le correcteur orthographique, Trump, qui voulait dire « unprecedented », a donné du grain à moudre aux internautes-trolls qui n’ont pas manqué de lancer que Trump mériterait effectivement d’être « un-presidented » en raison de cette faute. Trump a finalement corrigé le tweet quatre heures plus tard.

 

2) « Honered »

honeredUn jour après avoir assumé la position de président en janvier, Trump était « honored » de servir ses citoyens, mais pas d’utiliser le dictionnaire…

 

3) « Their », « To »

there or theirTo or too?Trump n’a clairement pas lu notre explication de l’usage de there/their/they’re, et il a couplé cette faute à un autre distinction difficile – to/too. La phrase n’a rien à voir avec la possession, donc « there » est le choix correct, tandis que c’est « too bad » que Trump a oublié que « too » se rapporte à quelque chose supplémentaire ou excessif.

 

4) « Thr », « Gas »

typoUn tweet qui n’a probablement pas été relu ! Une simple faute de frappe a transformé « the » en « thr », et « has » en « gas ». Un accident plutôt qu’une gaffe grammaticale, et donc pardonnable. Un manque de majuscules pour le nom de la publication « The Times », pourtant, ne l’est pas.

 

« Israeli’s », « Couple », « Peach »

White house releaseIl semble que Mr Trump ne soit pas le seul à devoir vérifier l’orthographe de ses publications, mais que le reste de son équipe aussi ! Ceci est une déclaration de la Maison Blanche à propos des objectifs du séjour du Président en Israël. Notre premier reproche concerne l’utilisation des apostrophes – la déclaration dit à tort « Israeli’s » deux fois. Dans la deuxième ligne, on fait référence à un pluriel, donc aucune apostrophe n’est nécessaire. Quant à « the Israeli’s security », l’apostrophe en sa position actuelle insinue « la sécurité d’ UN Israélien » ; l’apostrophe devrait s’installer après le « s » pour éviter la faute. Il y a aussi un « d » manquant de la fin de « coupled », mais c’est à peine visible par rapport à notre faute préférée : « the possibility of lasting peach ». Puisque c’est peu probable que Trump ait envie d’un fruit durable… « Peace » ferait probablement mieux l’affaire ici !

 

6) « Hearby », « Hear by »

fautes d'orthographeEn mars, Trump a oublié comment écrire « hereby » quand il a tweeté « hear by ». Trois minutes plus tard, il l’a rectifié en écrivant « hearby »… Encore faux ! Et par un tour merveilleux de destin, les deux Tweets ont pris en sandwich un troisième, dans lequel Trump a déclaré qu’il fallait améliorer le système d’éducation…

 

7) « Covfefe »

Covfefe twitter« Covfefe » a bouleversé la sphère de Twitter alors que tout le monde essayait de comprendre exactement ce que le Président avait voulu dire. Le post est resté en ligne six heures seulement avant d’être supprimé, mais pendant ce laps de temps ce mot étrange a fait le buzz, et Trump l’a pris avec bonne humeur. On pense qu’il a publié le Tweet trop vite, et qu’il voulait en fait taper « coverage ».

 

8) « To »

To or too?Une autre faute d’orthographe pour l’équipe de Trump, encore avec la distinction to/too, mais cette fois-ci sur l’affiche officielle de l’investiture du Président. Ils ont réussi dans la première ligne, mais, curieusement, ils n’ont pas encore appliqué la règle à ce qui aurait dû être « no challenge is too great »… Aucun défi n’est trop grand…sauf l’orthographe peut-être ???

 

9) « Apologizes »

US Department of EducationVoici un Tweet qui résume parfaitement le contenu de cet article. En s’excusant d’avoir mal orthographié le nom du militant des droits civiques W. E. B. DuBois, le Ministère de l’Éducation s’est trompé dans « apologies ».

 

Alors, malgré l’affirmation du Président d’avoir « the best words », nous souhaiterions qu’il relise ses Tweets avant de les poster, au nom de la langue anglaise.

Et si vous ne voulez pas faire les mêmes erreurs, pensez à un séjour linguistique dans un pays anglophone (ou même dans le pays du Président lui-même !)

Catégorie : ComprendreEn pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>