Losse_En_Gelaisse

L’anglais : avec ou sans accent ? That is the question!

En France, l’apprentissage de l’anglais n’inclut que trop rarement l’apprentissage de la prononciation. C’est en effet un aspect sur lequel on fait souvent l’impasse, nous français, et pour plusieurs raisons :

– D’abord, parce qu’on est persuadé que notre accent français est fort apprécié à l’étranger… romantique, chic, il serait apparemment plutôt bien perçu, notamment aux Etats-Unis…

– Ensuite, parce que nous sommes peu confrontés à un accent « modèle » (qu’il soit anglais ou américain) : nos professeurs sont rarement anglophones, les films qui passent à la télévision sont généralement doublés en français, et nous n’avons presqu’aucun programme en anglais !

Alors finalement, cette impasse sur la prononciation, est-ce un tort ? Et bien, si quelques exceptions ne s’en sortent pas trop mal avec leur accent « à couper au couteau », ne pas travailler la prononciation peut s’avérer très handicapant !

– Tout d’abord, quand vous ne savez pas comment se prononce un mot ou un groupe de mots, cela ne vous met pas à l’aise pour le dire à voix haute et cela entraîne souvent une sorte de timidité ou de gêne : Va-t-on me comprendre ? De quoi aurais-je l’air ? Et du coup, moins de spontanéité, des échanges moins naturels et moins agréables avec vos interlocuteurs anglophones !

– Ensuite, parce que prononciation et compréhension sont intimement liées. Pas assez d’attention portée à la prononciation, c’est autant de difficultés à comprendre ce que l’on nous dit ! Travailler la prononciation permet d’éduquer son « oreille » linguistique.

– Enfin, parler avec un bel accent permet tout de même de montrer une certaine maîtrise de la langue, et de donner plus de crédibilité à ce que l’on dit… c’est donc un atout évident au niveau professionnel, par exemple. L’accent français est peut-être chic, mais seulement lorsqu’il est à peine perceptible !

Alors, convaincu ? Si oui, voici quelques astuces pour travailler votre prononciation :

Éduquer votre oreille. Comme on l’a dit, prononciation et compréhension sont deux fonctionnalités très liées. Écouter de l’anglais parlé par des anglophones sera très bénéfique à votre compréhension ET à votre prononciation : choisissez de regarder vos films ou vos séries préférés dans leur version originale, écoutez des chansons en anglais, écoutez la radio de temps en temps…

– Passez un peu de temps sur la phonétique anglaise et apprivoiser les sons qui n’existent pas dans notre langue : apprivoiser le « th » (avec la langue entre les dents !), le « h aspiré » (qui s’il est oublié peut entraîner des contresens : I ate et I hate ne signifient pas la même chose !)

– S’entraîner à distinguer les intonations de voix et les accents toniques : écouter une phrase, la répéter, et si possible : s’enregistrer pour écouter sa propre voix et la comparer à l’originale : vous verrez, c’est un peu intimidant au début mais très instructif !

Vous verrez : en matière de prononciation, de petits efforts peuvent provoquer de grandes améliorations ! Il ne vous reste plus qu’à dompter votre accent français… pour ne l’utiliser qu’à bon escient !

Catégorie : En pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>