Bacons-Europe-1920

Y-a-t-il des langues plus faciles que d’autres à apprendre ?

Voilà une question difficile ! Et comme vous vous en doutez, il n’y a pas une seule et même « bonne » réponse ! En effet nous la notion de « facilité d’apprentissage » étant différente pour chacun d’entre nous, classer les langues par niveau de difficulté se révèle assez complexe et tout à fait subjectif ! Pour tenter de répondre à la question malgré tout, nous avons dressé les différents éléments rentrant en compte dans la complexité d’apprentissage d’une langue. Ensuite, ça sera à vous de juger !

Le contexte éducatif de l’apprenant

Certaines personnes ont l’air d’être prédisposées à l’apprentissage d’une langue…

  • Peut-être parce qu’elles ont été exposées à cette même langue pendant leur enfance ou plus récemment.
  • Le contexte familial joue aussi de son influence, par exemple si les parents de l’apprenant encouragent et valorisent la maîtrise des langues étrangères.
  • Peut-être parce qu’elles ont été confrontées à d’autres langues et qu’elles ont ainsi acquis une certaine flexibilité linguistique et donc développé une aptitude particulière à l’apprentissage des langues étrangères.

Il a été démontré que plus on apprenait de langues étrangères, plus il était facile d’en acquérir une nouvelle ! Voilà qui est plutôt encourageant non ?!

La similarité de la langue étrangère avec sa langue maternelle

Bien évidemment, aucune langue n’est universellement plus facile à apprendre que les autres, mais on peut toutefois classer les langues étrangères en niveaux de similitude par rapport à la langue maternelle de l’apprenant. Ainsi, il sera d’autant plus facile d’acquérir un bon niveau dans une langue étrangère si cette deuxième langue dispose des mêmes « composants linguistiques » que sa propre langue maternelle (alphabet, syntaxe, déclinaisons, etc.). Pour un apprenant anglais par exemple, il sera plus « facile » d’apprendre l’espagnol, le portugais, le français, l’italien, le roumain, le néerlandais, le suédois, l’afrikaans, ou le norvégien. A contrario, les langues comme l’arabe, le chinois, le japonais ou le coréen seront plus difficiles à appréhender et à maîtriser.

L’âge

Plus on est confronté jeune à une langue étrangère, plus il est facile de la maîtriser (notamment avant 12 ans, où les capacités cognitives sont particulièrement développées). Heureusement, il est toujours possible d’acquérir des langues étrangères plus tard, mais cela nécessitera plus d’efforts à l’apprenant.

La méthode d’apprentissage et l’intérêt de l’apprenant pour la langue

Vous en conviendrez, il sera plus facile de progresser en anglais lors d’un séjour en Angleterre ou aux Etats-Unis que seul devant son livre et son CD-audio ! Effectivement, l’immersion joue un grand rôle dans la faculté d’apprentissage d’une langue étrangère. Dans ce contexte, la langue devient un outil de communication, un moyen d’échanger. La maîtrise de la langue n’est plus un but en soi mais un moyen de s’épanouir et de s’intégrer dans un pays ou une société. Aussi, si vous vous sentez suffisamment en confiance, n’hésitez pas à partir à l’étranger en immersion totale et à opter par exemple pour un séjour d’immersion scolaire.

C’est encore plus vrai lorsque l’on utilise la langue dans la pratique d’un hobby ou d’une passion, c’est pourquoi la Route des Langues propose des séjours « plus » comme les séjours anglais-tennis, anglais-équitation, espagnol-surf, ou encore italien-cuisine. Pour en savoir plus sur les bienfaits des séjours plus, lisez le témoignage de la Maman de Jeanne, qui a effectué le séjour Anglais-danse à Legat School.

En conclusion : qu’une langue soit « facile » ou non ne devrait pas être votre motivation pour l’apprendre. Choisissez une langue parce qu’elle vous plaît, parce que vous êtes curieux de la culture qui l’accompagne. L’apprentissage d’une langue quelle qu’elle soit, demande de la persévérance et de la détermination : il faut y mettre du cœur !

Catégorie : Comprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>