Billet

Premier séjour linguistique : comment favoriser l’adaptation dans le pays d’accueil ?

→ 3 questions à Agnès Jamin, psychologue à Courbevoie (92) depuis 7 ans.

La Route des Langues s’est adressée à Agnès Jamin, psychologue depuis 7 ans, pour essayer de répondre à vos questions.

RDL – Qu’est-ce qu’un changement d’environnement représente pour un enfant ?

Agnès Jamin – Chez un enfant, tout changement (par exemple un déménagement, une nouvelle école, ou une nouvelle organisation de la vie quotidienne) entraîne une perte des repères habituels et donc un déséquilibre pouvant provoquer un sentiment d’insécurité. L’enfant doit alors faire appel à ses ressources pour construire de nouveaux repères et recréer cette sécurité intérieure lui permettant d’évoluer dans son nouvel environnement.

Dans le cas d’un séjour linguistique, l’immersion est souvent de plusieurs jours et l’environnement relationnel complètement modifié (sans parent, sans copain, sans la maîtresse ou les professeurs). Pour se préparer à un tel changement, mieux vaut en avoir expérimenté d’autres moins imposants auparavant.

La progressivité de ces changements vécus va permettre à l’enfant de prendre petit à petit conscience de sa capacité à s’adapter à son nouvel environnement. Une sécurité intérieure solide permettra à l’enfant de développer une attitude positive par rapport à la nouveauté et de comprendre que ce qui est différent peut l’enrichir sans entamer son identité.

RDL – Comment l’attitude des parents peut-elle faciliter l’adaptation à ce nouvel environnement ?

AJ – L’attitude générale des parents est déterminante dans la prise de conscience par l’enfant de ses capacités d’autonomie et d’indépendance nécessaires à une bonne adaptation dans le pays d’accueil. Ceux-ci devront avoir suffisamment confiance en leur enfant pour l’encourager dans sa prise d’autonomie et la réalisation de ses propres expériences (comme faire un trajet tout seul, passer un week-end chez un ami, réaliser une recette de cuisine).

Quelque soit l’attitude de l’enfant face à la prise d’autonomie (certains sont « fonceurs », d’autres préfèrent la sécurité du cocon familial), ces expériences permettront progressivement à l’enfant d’identifier ses ressources intérieures constitutives de son identité. L’appréhension de l’immersion dans un nouvel environnement n’en sera que moins grande.

Avant le séjour, il est important d’être à l’écoute de son enfant et de l’accompagner dans la construction des réponses à ses questions (ex. Que mange-t-on en Angleterre ? À quel rythme vit-on en Espagne ?). Tout d’abord, il est important de laisser l’enfant évoquer ses sources d’inquiétude sans chercher à le rassurer avec des réponses trop rapides : cela le conduira à élaborer ses propres solutions. Ensuite, il est intéressant de l’aider à trouver lui-même les réponses (par exemple en recherchant des informations sur Internet ou dans un guide touristique), pour lui faire prendre conscience de sa capacité à être autonome.

RDL – Une fois sur place, quelle est la clé pour réussir son adaptation au cours du séjour linguistique ?

AJ – Une clé pour que le séjour linguistique soit bien vécu et fructueux : valoriser la communication et le partage. Votre enfant aura probablement un petit coup de blues à un moment du séjour, mais plus il communiquera et plus il mettra cette sensation de côté rapidement. Il s’appuiera pour cela sur les relations qu’il aura bâties localement, que cela soit avec d’autres jeunes étrangers en séjour linguistique, ou avec des personnes natives du pays de destination (famille d’accueil, correspondant, etc.)

La pratique d’une ou plusieurs activités (jeux, sport, art) facilitera la mise en relation et détournera la barrière de la langue en créant le contact (partager un centre d’intérêt, encourager l’esprit d’équipe) de manière naturelle. C’est pourquoi pour les plus jeunes la formule « en collège » proposant une multitude d’activités organisées sur le campus est à privilégier.

Catégorie : Rencontres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>